ETUDE COVID

GENIOUS- GENIOUS Systèmes

Cette étude est démarrée en Décembre 2019, dès l’apparition du COVID.
Elle est ralentie à l’annonce des premiers vaccins
L’aggravation actuelle de l’épidémie, nous oblige à relancer cette étude qui est une voie différente et externe, par rapport aux vaccins qui sont en interne du corps.
Nous recherchons des volontaires pour nous aider à sa validation : des ingénieurs pour leurs compétences en calcul, en échange thermique et en probabilité et des médecins pour leurs conseils- contact: tang@genious.com

                                               ETUDE COVID

Principe

La chaleur > 56° tue les virus à l’extérieur du corps, selon Pasteur (voir explication)

Et à l’intérieur de l’appareil respiratoire, sujet de l’étude

Avancement

On a déjà testé avec les inhalateurs (chaleur et vapeur) du marché une dizaine de volontaires atteints du Covid. Les résultats sont probants.

Un appareil portatif de chaleur sèche de 60 à 80° est en cours d’étude pour continuer la validation.

A vérifier et à affiner

Température, dosage, pénétration, quantité, durée et répétition

Température 60 à 80°

Quantité quelques m3 ou milliers de litres d’air chaud

Durée des séances 15-20mn- 2/3 séances par jour

Répétition 4 à 7 jours ou jusqu’à la disparition des symptômes

Etude- pour confirmer ou infirmer

  1. On ne peut pas respirer l’air à plus de 70°
  2. Le corps abaisse la température de la chaleur respirée et rendre inoffensif l’action sur les virus

Pour le moment, il semblerait que :

  1. On ne respire pas indéfiniment  l’air à plus de 70°, mais c’est possible et prouvé entre 15 et 20mn : inhalation, sauna, hammam, bains turcs ou romains, cures thermales…
  2. Le corps rafraichit la chaleur respirée par échange thermique à travers les alvéoles des poumons- une très grande superficie de plus de 70m2. On peut facilement vérifier qu’une masse d’air de quelques litres par aspiration à 1,2g/l est négligeable pour un corps de 60 à 80 kg. Pour une bonne séance de 15 à 20mn, la température du corps varie entre 0,15 à 0,2°, ce qui est insignifiant.

On peut constater que par échange thermique, la chaleur respirée, intimement liée à l’oxygène de l’air en agitant plus vite ses molécules, touche en même temps que l’air, sans conteste les alvéoles et que par la durée, la répétition et la quantité de chaleur, l’action est suffisante sur les virus à la surface intérieure du poumon.

Objectifs visés

  – ralentir la multiplication du virus

– atténuer sa virulence sur les cellules

– et à terme, éliminer sa présence

Explication

comment la chaleur tue les virus à 56°

La taille d’un virus est d’environ 0,1micromètre, la taille d’une molécule d’air càd d’oxygène est de 0,29nanomètre soit 350 plus petite. La chaleur de l’air agite de plus en plus vite les molécules. A partir d’un certain seuil de valeur à 56°, le choc des molécules sur les virus les détruit physiquement